Après vous avoir présenté la Marche contre la douleur et après avoir expliqué ce qu'était l'arthrose, il est temps maintenant de parler concrètement des effets de cette maladie dans ma vie de tous les jours. Mais attention, il faut garder en esprit que chaque personne souffrant d'arthrose vit cela de manière différente, il y a des points communs oui, mais aussi bien sûr des différences propres à chaque cas. Je tiens à rappeler que l'arthrite, l'arthrose étant une de ses formes, touche aussi des enfants et des jeunes. Cette page de la Société de l'arthrite présente d'ailleurs quelques-uns des jeunes ambassadeurs de la Marche.

L'arthrose peut toucher une ou plusieurs articulations, certaines étant plus courantes que d'autres comme celles des genoux et celles des hanches. En ce qui me concerne, les premiers symptômes sont apparus dans les genoux, le côté droit a vite été suivi du côté gauche, puis cela s'est manifesté dans les pouces des mains, les poignets, les coudes, sans oublier les gros orteils et les chevilles. Je mets le tout au pluriel car ce sont les articulations à droite et à gauche qui sont touchées. Et puis cela a concerné la mâchoire avec des douleurs à l'articulation mandibulo-temporale (celle qui se trouve juste sous votre oreille et qui relie la mâchoire à l'os du crâne) et les vertèbres cervicales. Tout ce qui a été mentionné plus haut est ce qui a été confirmé avec mon médecin de famille ou par la rhumatologue, mais je suspecte aussi que les épaules, les vertèbres dorsales et les lombaires sans oublier les hanches soient aussi maintenant concernées. Bref, je pense avoir fait le tour du propriétaire, et la propriétaire que je suis continue à apprendre à vivre avec cette locataire indésirable mais définitivement installée.

Comme les articulations ont été touchées progressivement, j'ai dû et j'ai pu m'adapter au fur et à mesure. Maintenant, je suis habituée à ne plus pouvoir ou à avoir du mal (je peux encore en général mais je dois préserver mes articulations selon les gestes) ouvrir une bouteille qui a un bouchon dévissable, couper des légumes plus longtemps que 5 minutes, tourner la clé dans la serrure, tourner les poignées de porte (nous avons des poignées de portes rondes à l'américaine vivant au Canada, mais nous en avons changé certaines), monter ou descendre des escaliers, me lever le matin toute engourdie et comme « rouillée », lever le bras pour prendre un objet en hauteur, découper quelque chose avec des ciseaux, faire mes lacets, etc. La liste est longue! Depuis très récemment, des symptômes sont apparus aussi au niveau des hanches, je suis chanceuse j'y avais échappé pour le moment, et je dois faire attention à la durée de mes promenades, à ma posture assise, couchée, etc. 

Je pense d'ailleurs arrêter de travailler à l'extérieur car mon métier, prof de FLE (français langue étrangère) en classe ou en cours privé, m'oblige à me lever, à m'asseoir, à me pencher, etc. constamment et mon dernier contrat a été difficile à terminer. Mais heureusement que les cours en ligne existent! 

Pour toutes ces raisons, et d'autres, je récolte donc de l'argent au nom de la Société de l'arthrite pour la recherche contre cette maladie qui touche plus de 4,6 millions de Canadiens, car il n'existe pour le moment aucun remède contre l'arthrose. Et je mène une vie active, avec les limitations imposées par la maladie car rester dynamique est la clé pour contrer l'arthrose comme une alimentation équilibrée et savoir prendre des plages de repos pour mieux repartir!

 

coureur