Chroniques Éparses

06 juillet 2017

7 jours après

Et non plus 15 ans après cette fois-ci. Et oui, cela fait une semaine que j'ai pris la décision de quitter Facebook, comme je l'expliquais dans mon billet précédent, et je ne le regrette pas. Et au vu de cette première semaine, cela devrait normalement continuer sur cette lancée.

Le plus surprenant, ou le plus effrayant, selon le point de vue, est de m'être rendue compte à quel point le geste de consulter ce site était devenu un réflexe inconscient. Ayant supprimé tous les favoris et autres raccourcis, je me suis surprise de taper simplement la lettre F dans mon retour de recherche, puis d'accepter la première suggestion de la liste,  pour finalement me retrouver sur la page d'accueil du célèbre site. Un simple geste réflexe qui montre à quel point l'habitude ancrée d'aller prendre sa dose à chaque moment creux.

Comme cela a été expliqué avec les liens contenus dans le précédent message, c'est tellement facile de remplir ces moments creux, ces moments d'ennui avec une solution rapide ne demandant aucun effort! Le seul effort que j'ai dû faire a été justement de ne pas céder à cette facilité. Je mentionnais aussi précédemment que j'étais retournée à un mode de communication plus classique avec l'échange de courriels, et j'ai été heureuse de lire des amies qui ont pris le temps de me répondre, de m'envoyer un message, ou bien encore de commenter ici un de mes billets. Merci mesdames d'avoir fait ce geste, j'apprécie énormément votre démarche et bien sûr, je ne manquerai d'entretenir la communcation avec vous. 

Mais qu'est-ce que je fais de ce temps gagné, temps que je n'ai jamais osé mesurer. Je me suis remise à la lecture, je viens de terminer la version française de #everythingthatremains, un des livres de The Minimalists publié en français sour le titre Un autre regardje me suis enfin remise au bullet journal avec le défi #bohoberrychallenge tout en continuant mon cours à l'université qui tire à sa fin, sans oublier de cuisiner quand mon arthrose le permet avec un livre de cuisine végétarienne/végétalienne. Bref, j'ai fait l'effort de combler mes moments d'ennui sans céder à la tentation de la facilité et je me félicite d'avoir pris ce chemin.

J'ai décidé de dépoussiérer ce blogue et je prévois de faire un billet sur l'ouvrage de The Minimalists qui m'a fait beaucoup réfléchir. Je les suis depuis un moment mais je n'avais jamais vraiment pris le temps de réfléchir sur le sujet, chose que j'ai décidé de corriger!

 

P.-S. question aux lectrices qui sont aussi sur Canablog : comment faites-vous pour rendre un mot dièse, ou hastag, fonctionnel? 

Posté par saintmimi à 18:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


30 juin 2017

Pourquoi quitter Facebook?

Après avoir réduit le temps passé dessus, puis après être retombée dans mon addiction, j'ai finalement décidé de tout arrêter. Cet article est la suit de ma réflexion initiée dans celui-ci, dans lequel j'abordais déjà quelques mêmes thèmes.

Oui je l'avoue, Facebook est une drogue pour moi et j'ai compris pourquoi après avoir lu pas mal d'articles sur le sujet. Je vous donne le lien de l'article en particulier qui a été le point de départ de mes recherches et de mes lectures. J'ai lu surtout des articles en anglais,  mais ce texte a été traduit en français, et voici aussi le lien pour ceux mal à l'aise avec la langue de Shakespeare Comment la technologie pirate l'esprit des gens. L'auteur, ancien ingénieur informatique chez Google, explique dans ses articles les stratégies des grandes compagnies informatiques pour nous garder captifs, prisionniers de leurs sites, applications, etc. comme le sont les joueurs de machines à sous dans les casinos. Un autre article sur le sujet qui a trouvé un écho chez moi.

Pour ma part, c'est surtout le fait d'avoir vu au fil des mois les liens se défaire, les interactions étant rendues quasi inexistantes, sauf de la part de quelques rares amis. Pour moi, un simple « j'aime » est le signe d'un automatisme, d'un geste rapide et sans grandes conséquences. Car les clics se font sur les statuts, les photos, les images drôles, les partages divers et variés et plus personne, ou presque, ne prend la peine de commenter, de discuter. Par exemple, j'ai toujours aimé échanger avec les amis de mes amis à travers des commentaires sur la publication d'un ami commun, et bien sûr avec mes amis, connaissances, copines, ex-collègues de travail, etc. (les étiquettes sont nombreuses mais tout le monde est « ami ». Mais cela n'est plus possible depuis longtemps.

J'y ai retrouvé des personnes perdues de vue depuis longtemps, y ai rencontré d'autres grâce à mon réseau, certaines personnes restent encore virtuelles à cause de la distance géographique, mais des rencontres se sont produites. D'un point de vue plus général, je pensais pouvoir garder contact grâce à ce biais mais, toujours à part quelques rares cas (et je sais que je garderai contact avec ces personnes là), les échanges sont superficiels. Comme le dit cette chroniqueuse « Quoi de plus facile qu'un simple "like" ? Quoi de plus simple que trois mots vite tapés sur un clavier ? On "aime" un statut, on regarde des photos, on rit à une blague, un dessin humoristique. On partage une vidéo, puis une autre, un statut en appelle un autre, une image en amène à une autre.

Autant de visions de carte postale qui défilent. Une vie souvent "rêvée", de ceux qu'on connaît bien comme ceux qui ne sont que de vagues connaissances et le sont quasi tous restés. Personne n'est dupe et tout le monde joue le jeu. Entre instantanés de la vie ordinaire, auto promo, coups de grisou plus rares ou coups de gueule, au final, pas de "vérité vraie". »

Alors je suis revenue au bon « vieux » courriel pour le désir d'écrire, pour combattre ma fainéantise, ma tendance à céder à la facilité et de ne plus prendre le temps de vraiment communiquer. Je sais pertinnement que la plupart de mes messages resteront lettre morte, comme c'est déjà le cas pour certains, mais au moins cela permettra de faire le tri et de ne plus me sentir mal à cause du voyeurisme malsain auquel nous cédons, pour la plupart, sur Facebook, sous prétexte de garder contact. Je n'ai jamais envié la vie des autres, car je sais que pour la très grande majorité, les publications sont seulement positives, montrant la « vie rêvée ». Et pour illustrer ma conclusion, une vidéo illustrant magistralement les dérives du fameux réseau social. Pas de soucis si vous ne parle paz anglais, la vidéo n'a pas de dialogues.

P.-S. : si vous souhaitez échanger sur le sujet, n'hésitez pas à le faire dans les commentaires!

 Higton Bros: If You Have Facebook Then this Is Probably Your Life...

 

 

Posté par saintmimi à 12:32 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 juin 2017

15 ans après

La Confédération canadienne fête cette année ses 150 ans, et nous, nous, fêtons aujourd'hui nos 15 ans au Canada. Que de chemin parcouru depuis le 23 juin 2002, date à laquelle nous sommes arrivés à Montréal et  nous avons passé notre première nuit à l'auberge de jeunesse comme tant d'autres nouveaux arrivants!

15 ans donc et 2 provinces, 2 maisons, 2 appartements, 2 sous-sols, 2 chats, 1 chienne, 7 emplois pour moi, 3 emplois pour marichéri, 2 diplômes pour moi plus un troisième en cours, une double nationalité, des problèmes de santé, des deuils à faire mais aussi des découvertes, de belles rencontres et de fantastiques opportunités. Une autre façon de voir le monde et les relations interpersonnelles où la médiation et la conciliation sont de mise, une tolérance et une ouverture aux autres dans ce jeune pays où nous avons l'impression de vivre un peu à l'écart de la folie du monde, sans oublier un pragmatisme dû à l'hiver et au fatalisme parfois un peu trop présent. 

Aucune idée de ce que les 15 prochaines années nous réserveront, la seule chose que nous savons c'est que notre prochaine maison sera à Ottawa et pour le reste qui vivra verra comme dit le proverbe!

 

Flag_Canada2

Posté par saintmimi à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mai 2017

Quels impacts sur ma vie quotidienne (2)?

Pour continuer à vous parler de ma colocataire envahissante, ou plus connue sous le nom d'arthrose, voici un complément au billet plus général sur le sujet car les impacts se multiplient! Ce ne serait pas drôle sinon, hein?!

La dernière zone, que je pensais, exempte de toute présence de la maladie ne l'est plus, étant donné qu'il commence à avoir des traces (de légéres à modérées) d'arthrose sur les hanches, les vertèbres lombaires ainsi que sur les disques intervertébraux. Mais ça mange quoi l'hiver l'arthrose sacro-lombaire? Ah oui car elle n'est pas que lombaire, vu que la première vertèbre sacrale est aussi touchée. Alors ça mange ou plutôt ça provoque des douleurs à la position assise, debout, couchée, ça aime l'exercice mais pas trop, et ça demande donc un subtil dosage d'activités, de repos et d'adaptation car bien sûr la destruction du cartilage est irréversible (comme les autres types d'arthrose).  Et cerise sur le gâteau, là au niveau général, il se pourrait que ce soit et/ou plutôt une polyarthrite rhumatoide, la prise de sang devrait le dire. Si c'est le cas, je me ferai un plaisir bien sûr de vous décrire ma nouvelle « amie »...

J'ai dû prendre la décision d'arrêter de travailler ayant de la difficulté parfois à marcher et à rester assise pendant un moment. Mais j'espère bien reprendre mon travail que j'adore, car je refuse de me laisser abattre définitivement! En attendant, je me suis inscrite à un cours en igne à la session d'été de mon université pour continuer mon diplôme et pour ne pas rester sur l'échec de la session d'automne. J'avais dû abandonner à cause de mes douleurs et du trop long trajet en transport en commun pour m'y rendre.

Je suis toujours à seulement 2 dons pour ma récolte de fonds à l'occasion de la Marche contre l'arthrite qui a lieu dimanche 4 juin, mais je ne perds pas espoir d'atteindre mon but! 

Capture d’écran 2017-05-19 à 09

Posté par saintmimi à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 mai 2017

Livres de broderie à échanger

Je fais le ménage dans ma bibliothèque, j'ai mis en vente ces ouvrages sur Amazon Canada (pas sûre que ça va trouver preneur) et je me disais que si vous vouliez un des titres on pourrait faire un échange avec des bonbons Haribo par exemple, ou un autre livre? Pourquoi des bonbons Haribo? Hahaha parce que c'est une denrée rare dans ma province (je vis en Ontario) donc c'est une excellente monnaie d'échange si vous voulez commercer avec moi!

Petits cadeaux brodés

Vivement-les-beaux-jours-

Toute une vie à broder

Noel au coin du feu

Posté par saintmimi à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 mai 2017

Réflexions sur mon usage de la technologie

Régulièrement je me penche sur ma relation et mon usage avec les médias sociaux. Lisant depuis un moment des blogues sur le minimalisme (le blogue a d'ailleurs connu un sérieux dépoussiérage), je suis tombée sur cet article (désolée mais 99 % des blogues que je lis sont en anglais) partagé sur la page FB d'un blogue que je suis depuis peu.

Puis, de lien en lien je suis arrivée sur le texte, en anglais, de Tristan Harris, je vous donne le lien de la version française qui vous prendra environ 15 minutes à lire. Le titre est très explicite : Comment la technologie pirate l'esprit des gens et ce Design Ethicist ou designer de l'éthique (traduction personnelle) qui travaillait chez Google explique simplement en 10 points les rouages derrière le design des sites ou des applications populaires. J'ai découvert ce texte grâce à un autre article de blogue How Billionaires Stole My Mind ou Comment des milliardaires se sont emparés de mon cerveau (mind peut se traduire aussi par esprit ou tête).

Et c'est là que je me suis rendue compte que moi aussi mon premier geste, pas encore levée grâce à mon Ipad, était de consulter les nouvelles et les différentes plateformes de médias sociaux sur lesquelles j'avais un compte. Comment mentionné dans l'article ci-dessus, avant même de prendre mon thé (je n'aime pas le café) je sais qu'une certaine larve peut dévorer le plastique, qu'un attentat a eu lieu à ..., que le président américain a encore fait des siennes, qu'un ami mange dans tel restaurant, qu'un autre a testé une super recette de boeuf bourguignon, que les manifestations continuent au Vénézuela, que des migrants continuent à mourir dans l'indifférence générale en Méditerranée,  etc. Pffff mais quelle idée saugrenue de commencer chaque jour de cette manière (je paraphrase volontairement l'article mentionné ci-dessus) et de s'infliger et de s'autoflageller avec autant de mauvaises nouvelles! Car oui majoritairement ce sont des mauvaises nouvelles auxquelles nous sommes confrontés, je n'ai rien contre une nouvelle recette ni contre le fait de découvrir un nouveau restaurant, soyons clairs. ;) 

Ajoutons à cela le design abordé dans l'article Comment la technologie pirate l'esprit des gens pour compléter la prise de conscience que ce n'est pas un manque de volonté ou d'auto discipline qui me fait retomber dans le piège d'actualiser, de revenir encore et encore sur les mêmes sites. Plusieurs études démontrent de plus en plus que l'usage des médias sociaux s'apparentent à une drogue car cela joue sur les mêmes processus de récompenses dans le cerveau que ceux impliqués dans l'usage de substances illicites. Mais je vous laisse lire l'article pour avoir une bien meilleure description des procédés utilisés.

Soyons honnêtes, il est devenu impossible de se passer des médias sociaux et autres applications qui ont bouleversé notre vie mais il est tout à fait possible d'en faire un autre usage et c'est devenu plus que nécessaire! Vous n'avez qu'à regarder autour de vous le nombre croissant de vos concitoyens perdus dans leur téléphone quelque soit l'endroit. Et j'ai découvert grâce à mes différentes lectures un mouvement initié par Tristan Harris Time well spent ou Comment mieux passé son temps sur le net (traduction toute personnelle) qui veut modifier positivement les technologies et les usages que nous en faisons. Le mouvement s'adresse aux spécialistes travaillant dans le domaine mais aussi au grand public dont je fais partie, et si vous souhaitez vous impliquer les infos sont sur cette page.

En guise de conclusion, je partage la vidéo découverte sur la page du mouvement et qui en résume la philosophie ou qui montre la nécessité de modifier la technologie positivement.

This Panda Is Dancing - Time Well Spent

Posté par saintmimi à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 avril 2017

Quels impacts sur ma vie quotidienne?

Après vous avoir présenté la Marche contre la douleur et après avoir expliqué ce qu'était l'arthrose, il est temps maintenant de parler concrètement des effets de cette maladie dans ma vie de tous les jours. Mais attention, il faut garder en esprit que chaque personne souffrant d'arthrose vit cela de manière différente, il y a des points communs oui, mais aussi bien sûr des différences propres à chaque cas. Je tiens à rappeler que l'arthrite, l'arthrose étant une de ses formes, touche aussi des enfants et des jeunes. Cette page de la Société de l'arthrite présente d'ailleurs quelques-uns des jeunes ambassadeurs de la Marche.

L'arthrose peut toucher une ou plusieurs articulations, certaines étant plus courantes que d'autres comme celles des genoux et celles des hanches. En ce qui me concerne, les premiers symptômes sont apparus dans les genoux, le côté droit a vite été suivi du côté gauche, puis cela s'est manifesté dans les pouces des mains, les poignets, les coudes, sans oublier les gros orteils et les chevilles. Je mets le tout au pluriel car ce sont les articulations à droite et à gauche qui sont touchées. Et puis cela a concerné la mâchoire avec des douleurs à l'articulation mandibulo-temporale (celle qui se trouve juste sous votre oreille et qui relie la mâchoire à l'os du crâne) et les vertèbres cervicales. Tout ce qui a été mentionné plus haut est ce qui a été confirmé avec mon médecin de famille ou par la rhumatologue, mais je suspecte aussi que les épaules, les vertèbres dorsales et les lombaires sans oublier les hanches soient aussi maintenant concernées. Bref, je pense avoir fait le tour du propriétaire, et la propriétaire que je suis continue à apprendre à vivre avec cette locataire indésirable mais définitivement installée.

Comme les articulations ont été touchées progressivement, j'ai dû et j'ai pu m'adapter au fur et à mesure. Maintenant, je suis habituée à ne plus pouvoir ou à avoir du mal (je peux encore en général mais je dois préserver mes articulations selon les gestes) ouvrir une bouteille qui a un bouchon dévissable, couper des légumes plus longtemps que 5 minutes, tourner la clé dans la serrure, tourner les poignées de porte (nous avons des poignées de portes rondes à l'américaine vivant au Canada, mais nous en avons changé certaines), monter ou descendre des escaliers, me lever le matin toute engourdie et comme « rouillée », lever le bras pour prendre un objet en hauteur, découper quelque chose avec des ciseaux, faire mes lacets, etc. La liste est longue! Depuis très récemment, des symptômes sont apparus aussi au niveau des hanches, je suis chanceuse j'y avais échappé pour le moment, et je dois faire attention à la durée de mes promenades, à ma posture assise, couchée, etc. 

Je pense d'ailleurs arrêter de travailler à l'extérieur car mon métier, prof de FLE (français langue étrangère) en classe ou en cours privé, m'oblige à me lever, à m'asseoir, à me pencher, etc. constamment et mon dernier contrat a été difficile à terminer. Mais heureusement que les cours en ligne existent! 

Pour toutes ces raisons, et d'autres, je récolte donc de l'argent au nom de la Société de l'arthrite pour la recherche contre cette maladie qui touche plus de 4,6 millions de Canadiens, car il n'existe pour le moment aucun remède contre l'arthrose. Et je mène une vie active, avec les limitations imposées par la maladie car rester dynamique est la clé pour contrer l'arthrose comme une alimentation équilibrée et savoir prendre des plages de repos pour mieux repartir!

 

coureur

Posté par saintmimi à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 avril 2017

Le fameux village de Noël

Le voici, le voilà, lui qui a été commencé il y a bien trop longtemps... Les premières années je ne brodais ce motif qu'autour de la période des fêtes, mais finalement j'ai décidé depuis décembre 2016 de m'y consacrer plus régulièrement. 

IMG_1760

 

L'avantage d'être condamnée de rester à moitié allongée en ce moment, la plupart du temps, est que je peux me consacrer presque exclusivement à cet ouvrage. J'ai réalisé en entier l'avant-dernière maison, celle avec les bonhommes en pain d'épice et là j'ai commencé l'atelier du Père Noël.

 

IMG_1763

 

J'ai choisi de prendre l'option des boutons décoratifs qui ajoutent du relief aux petites maisons, sur ce gros plan on peut voir un des rennes du Père Noël et un bonhomme en pain d'épices. Ayant toujours de la difficulté à faire les ''French Knots'' (je ne me souviens plus du nom en français), j'utilise des petites perles de couleur pour rendre l'effet « petite boule » des boutons des autres bonhommes.

Dans mon prochain article, j'exposerai des exemples plus précis et concrets des conséquences de l'arthrose sur ma vie quotidienne et il reste 38 jours jusqu'à la Marche contre la douleur!

Posté par saintmimi à 10:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

25 avril 2017

L'arthrose en quelques mots

Comme mentionné dans mon précédent message, j'aimerai vous présenter l'arthrose qui est une des nombreuses formes que peut prendre l'arthrite.

Généralement, cette maladie est perçue comme une maladie de personnes âgées, une maladie de vieux. Et quand tu reçois un tel diagnostic à 42 ans, tu te dis que non le médecin s'est trompé. Et là, tu découvres que des ados, des enfants, des bébés, des trentenaires, etc. que tout le monde peut souffrir d'une des multiples formes de cette maladie, toi y compris. MAIS de trop nombreux sites la présente encore comme une maladie réservée aux plus de 60 ans...

Les principales causes de l'arthrose sont les gestes répétitifs comme dans certains métiers, peuvent aussi être génétiques/héréditaires, ou encore reliées à un surpoids et bien sûr à l'usure des articulations provoquée par l'âge. Dans mon cas cela n'a pas été précisément défini mais je pense que c'est un ensemble de ces éléments. Mais qu'est-ce que cela fait d'avoir de l'arthrose? Avant de répondre à cette question, un petit cours d'anatomie avec le genou qui est l'une des premières articulations touchées (ce fut également mon cas).

genou

Le cartilage est un tissu qui permet d'amortir les chocs et qui se retrouve entre de nombreuses articulations. L'arthrose détruit le cartilage (à cause des raisons mentionnées plus haut) et cette destruction provoque des gênes au mouvement. Je compare toujours cela à deux pièces de métal manquant d'huile, et le tout grince et ne fonctionne plus aussi bien comme avant. C'est comme la rouille qui bloque ou empêche une charnière de bien fonctionner.

À l'heure actuelle aucun traitement n'existe pour empêcher, ralentir, diminuer, etc. la destruction du cartilage. C'est pour cette raison que je récolte des fonds pour la recherche par l'intermédiaire de la Marche contre la douleur et je viens d'ailleurs de récolter mon premier don! (encore merci à mon généreux donateur)

Pour terminer pour aujourd'hui, voici une mise à jour de ma situation actuelle décrite dans le message précédent. Après un repos presque absolu (ceux qui me connaissent savent que j'ai du mal à rester en place), je suis ressortie ce matin avec ma chienne. J'avais prévu de faire une petite promenade et au bout de 5 minutes la douleur intense et toutes les conséquences sont revenues. Autant vous dire que j'ai hâte de voir le médecin jeudi, même si c'est le remplaçant de mon médecin habituelle partie en congé maternité. Une semaine d'attente pour voir ce médecin (francophone) mais dans le contexte canadien que je ne me plains absolument pas!

Allez en attendant je vais aller m'allonger car rester assise est un calvaire et continuer mon village

 

(ma description de l'arthrose est une compilation des mes lectures de sites de référence et je ne donne aucune source car il y a en a bien trop)

 

Posté par saintmimi à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 avril 2017

Plus d'un an sans poster...

Je ne m'étais même pas rendue compte du temps passé... J'ai brodé, j'ai commencé à suivre une formation en dessin, j'ai voulu continuer à écrire sur ce blogue mais le temps a filé. Je reprends le clavier pour vous parler d'une cause qui me tient à coeur.

Cette cause est La Marche contre la douleur et c'est une activité de récolte de fonds pour faire avancer la recherche sur l'arthrite et la centaine de formes qu'elle peut avoir. Comme je l'ai déjà mentionné quelque fois, je souffre d'arthrose et j'ai reçu le diagnostic il y a de cela quelques années.

En 2014 et 2015 j'ai donc récolté des dons et je recommence cette année. J'ignore par contre si je pourrais marcher car il semblerait depuis quelques semaines que mes hanches (la seule articulation qui échappait encore à cela) semble être touchées. Et ce matin d'ailleurs, j'ai dû appeler marichéri à la rescousse ayant de la difficulté à rentrer à la maison à cause de ma hanche gauche lors de la promenade matinale avec ma chienne. La douleur se manifestant le long de la cuisse irradiant jusqu'au genou provoquant une boiterie car le tout coince et m'obligeant donc à m'appuyer sur mon genou droit, ce qui a bien sûr réveillé les douleurs de ce côté-ci. Ouf, quelle description! 

Dans les prochains messages je vous parlerai plus en détails de l'arthrose par elle-même et des conséquences directes qu'elle a dans ma vie. Sur ce, je vais aller broder et faire la patate de canapé pour le reste de la journée! J'ai hâte de finir ma broderie en cours avant d'en commencer une autre. J'ai choisi un modèle tiré de l'ouvrage ci-dessous.

9782501078818-uk

Posté par saintmimi à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]