Régulièrement je me penche sur ma relation et mon usage avec les médias sociaux. Lisant depuis un moment des blogues sur le minimalisme (le blogue a d'ailleurs connu un sérieux dépoussiérage), je suis tombée sur cet article (désolée mais 99 % des blogues que je lis sont en anglais) partagé sur la page FB d'un blogue que je suis depuis peu.

Puis, de lien en lien je suis arrivée sur le texte, en anglais, de Tristan Harris, je vous donne le lien de la version française qui vous prendra environ 15 minutes à lire. Le titre est très explicite : Comment la technologie pirate l'esprit des gens et ce Design Ethicist ou designer de l'éthique (traduction personnelle) qui travaillait chez Google explique simplement en 10 points les rouages derrière le design des sites ou des applications populaires. J'ai découvert ce texte grâce à un autre article de blogue How Billionaires Stole My Mind ou Comment des milliardaires se sont emparés de mon cerveau (mind peut se traduire aussi par esprit ou tête).

Et c'est là que je me suis rendue compte que moi aussi mon premier geste, pas encore levée grâce à mon Ipad, était de consulter les nouvelles et les différentes plateformes de médias sociaux sur lesquelles j'avais un compte. Comment mentionné dans l'article ci-dessus, avant même de prendre mon thé (je n'aime pas le café) je sais qu'une certaine larve peut dévorer le plastique, qu'un attentat a eu lieu à ..., que le président américain a encore fait des siennes, qu'un ami mange dans tel restaurant, qu'un autre a testé une super recette de boeuf bourguignon, que les manifestations continuent au Vénézuela, que des migrants continuent à mourir dans l'indifférence générale en Méditerranée,  etc. Pffff mais quelle idée saugrenue de commencer chaque jour de cette manière (je paraphrase volontairement l'article mentionné ci-dessus) et de s'infliger et de s'autoflageller avec autant de mauvaises nouvelles! Car oui majoritairement ce sont des mauvaises nouvelles auxquelles nous sommes confrontés, je n'ai rien contre une nouvelle recette ni contre le fait de découvrir un nouveau restaurant, soyons clairs. ;) 

Ajoutons à cela le design abordé dans l'article Comment la technologie pirate l'esprit des gens pour compléter la prise de conscience que ce n'est pas un manque de volonté ou d'auto discipline qui me fait retomber dans le piège d'actualiser, de revenir encore et encore sur les mêmes sites. Plusieurs études démontrent de plus en plus que l'usage des médias sociaux s'apparentent à une drogue car cela joue sur les mêmes processus de récompenses dans le cerveau que ceux impliqués dans l'usage de substances illicites. Mais je vous laisse lire l'article pour avoir une bien meilleure description des procédés utilisés.

Soyons honnêtes, il est devenu impossible de se passer des médias sociaux et autres applications qui ont bouleversé notre vie mais il est tout à fait possible d'en faire un autre usage et c'est devenu plus que nécessaire! Vous n'avez qu'à regarder autour de vous le nombre croissant de vos concitoyens perdus dans leur téléphone quelque soit l'endroit. Et j'ai découvert grâce à mes différentes lectures un mouvement initié par Tristan Harris Time well spent ou Comment mieux passé son temps sur le net (traduction toute personnelle) qui veut modifier positivement les technologies et les usages que nous en faisons. Le mouvement s'adresse aux spécialistes travaillant dans le domaine mais aussi au grand public dont je fais partie, et si vous souhaitez vous impliquer les infos sont sur cette page.

En guise de conclusion, je partage la vidéo découverte sur la page du mouvement et qui en résume la philosophie ou qui montre la nécessité de modifier la technologie positivement.

This Panda Is Dancing - Time Well Spent