Comme Cybie j'ai lu beaucoup de choses sur le rangement, j'ai consulté des tas de sites sur le sujet et j'ai récemment découvert le site et le livre de Béa Johnson. Je lis celui en anglais pour l'Amérique du nord car il est adapté à la culture dans laquelle je vis. Le livre est téléchargeable (c'est ce que je fais) ou disponible en version papier. Et comme elle le mentionne, après l'avoir lu (la version papier) vous pouvez faire passer le livre dans votre réseau ou encore en faire don à votre bibliothèque.

Zéro Déchet France

Je ne vise pas l'ultime objectif, ou autrement dit zéro déchet (ou presque), mais réduire encore plus mes déchets et en même temps désencombrer ma maison. Sa méthode peut se résumer en cinq mots : refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter.

Voici un résumé de ce que j'ai retenu pour chaque concept :

1. Refuser (ce dont nous n'avons pas besoin). Par exemple : les sacs gratuits plein de gadgets distribués dans les conférences, les salons; les échantillons gratuits (ce n'est pas parce que c'est gratuit qu'il faut ABSOLUMENT accepter); l'envahissante publicité dans la boîte aux lettres et les reçus quand cela est possible. En effet, Apple propose d'imprimer votre reçu ou de vous l'envoyer par courriel. Cette pratique est encore peu développée mais j'espère qu'elle va prendre de l'ampleur. 

Pour la publicité j'ai commencé à contacter au fur et à mesure les compagnies et autres organismes qui nous envoient leur catalogues hebdomadaire ou mensuel en leur demandant de retirer notre adresse postale de leur liste d'envoi. Avant cela, je jettais sans réfléchir ces papiers au recyclage sans penser plus loin...

2. Réduire (ce dont nous avons besoin et que nous ne pouvons pas refuser). L'exemple que j'ai retenu est celui des gadgets inutilisés dans la cuisine, non fonctionnels, ou encore qui sont en double!

Comment réduire? En donnant avant tout autour de soi, aux jeunes qui s'installent, aux organismes de charité, etc. bref demander dans son réseau à qui cela pourra bénéficier et ne pas se contenter de jeter tout simplement car c'est tellement plus facile!

En magasinant moins et mieux : comparer, réfléchir à l'utilisation avant l'achat, s'assurer d'avoir une place dans sa cuisine ou dans son salon pour cet objet. Aussi en s'exposant moins aux tentations : plus du tout ou moins de télé (nous n'avons plus la télé depuis des années car la publicité ici est toutes les 7 minutes, oui toutes les 7 minutes pendant les infos, les films, les séries, etc.) et surtout en achetant d'occasion.

3. Réutiliser

  • les sacs ou des bacs de transport pour les courses (ce que nous faisons depuis des années)
  • partager les outils peu utilisés comme la tondeuse, la voiture, etc.
  • acheter d'occasion pour donner une deuxième vie aux objets
  • mieux acheter : est-ce que c'est rechargeable, est-ce que c'est solide, etc.
  • réparer
  • repenser l'usage : des tasses peuvent servir de pots à crayon
  • rendre les portes-manteaux au pressing (brillante idée!)
  • réutiliser les boîtes d'expédition
  • etc.

4. Recycler (ce que nous ne pouvons pas refuser, réduire, réutiliser)

J'ai pris conscience d'une chose que je n'avais jamais réalisé auparavant : recycler ne devrait PAS être la seule solution.

Recycler coûte de l'argent, des ressources, provoque de la pollution alors que, comme mentionné dans sa méthode, cela ne devrait venir qu'en fin de liste, ou presque, après avoir tenter de refuser, de réduire ou de réutiliser l'objet en question. Et surtout, il faut s'assurer qu'il est recyclable, et ici cela varie beaucoup selon les municipalités et encore plus selon les provinces. J'ai récemment consulter le site Internet de ma ville pour le recyclage et j'ai mis à jour mes connaissances sur ce qui est recyclabe ou non à présent (cela varie souvent), et surtout où déposer : dans la poubelle, le bac de recyclage, les magasins d'occasion ou encore le centre de recyclage municipal (le bois, le verre, le métal, etc.).

5. Composter

Nous compostons nos déchets de cuisine depuis des années et cela est devenu pour nous un automatisme. Nous avons un contenant sur l'évier dans lequel nous versons : épluchures, coquilles d'oeufs, cheveux, poussière, etc. (la liste varie selon où nous habitons) et la poubelle verte est ramassée chaque semaine avec les ordures (nous sortons nos ordures seulement toutes les 2 ou 3 semaines car il y en a peu, mais encore trop à mon goût). Et je suis toujours impressionnée de voir la quantité de déchets verts que nous pouvons produire!

Il y a aussi la possibilité de composter dans le jardin (nous avons un composteur) mais je ne suis pas encore arrivée à produire du compost correctement, c'est-à-dire sans odeurs s'il est bien fait.

Quels sont les bénéfices de cette méthode? Bien entendu en premier ce sont des bénéfices financiers évidemment, puis des bénéfices sur la santé et un gain de temps indéniable! J'ai commencé à mettre en pratique certains conseils (il y en a pour toutes les zones de la maison) dans la cuisine et maintenant j'ai un placard de cuisine et un présentoir à épices enfin organisés, désencombrés et je ne perds plus du temps à chercher mes feuilles de laurier ou à me demander si je dois racheter telle ou telle épice!